L'UX Design est l'art d'anticiper les comportements de l'internaute pour lui proposer une ergonomie de navigation optimale. On constate que dans ce domaine, beaucoup d'idée fausses sont colportées avec toujours la même constance au fil des ans. Studio Gazoline vous propose donc de faire le tour de ces idées reçues afin de les démystifier.

 

Il est nécessaire de placer du Lorem Ipsum en attendant d'avoir de vrais contenus.

"Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit" ... Du texte en latin pour remplir les contenus manquants : il fallait y penser ! Le problème avec le faux-texte c’est que n’étant par définition jamais lu, il ne permet pas de s'assurer que le texte final lui le sera. La lecture à l’écran étant plus laborieuse que celle d’un journal ou d'un document papier, elle devient donc essentielle à vérifier !

 

Afin d'épurer la navigation il est nécessaire d'opter pour des éléments dépliants.

Opter pour des contenus dépliants comme les burgers menus afin de gagner en place ou en clarté, c'est aussi prendre le risque que 8 utilisateurs sur 10 qui viennent sur votre site, ne se rendent même pas compte de leurs existences. En effet n'oublions pas que la curiosité n'est pas lla qualité qui ettoufe le plus l'internaute moyen. De plus notons que les contenus masqués seront beaucoup moins bien pris en compte par Google, doncmieux vaut éviter cette pratique ...

 

Une vidéo en auto-play sur la page d’accueil permet de mieux capter l'attention de l'internaute.

Il est important de ne pas agresser l'internaute avec des contenus qu'il n'a pas lui même sollicité sous peine de le voir quitter votre site prématurément. C'est un peu comme le pop-up qui vous saute à la gorge dès votre connexion et que vous vous empressez de refermer. Notons d'ailleurs que le W3C lui-même désapprouve l’utilisation de l’auto-play

 

Il est nécessaire de laisser un maximum de choix à l'internaute !

C'est un paradoxe en ergonomie mais plus il ya de choix sur une page web, moins l'internaute sera capable de faire un choix ! Trop d’éléments sur une page web agissent comme du bruit visuel qui vient perturber la simplicité de la page. L’internaute a donc plus de mal à se concentrer sur l’essentiel. En UX design l'adage sera bien souvent "less is more".

 

Pour être performant il faut savoir casser les codes !

Beaucoup de designers ont tendance à vouloir réinventer la roue sur chaque nouveaux projets pour se distinguer de la concurrence. En réalité cette approche n'est pas forcement la plus pertinente en termes de résultats. En effet s'il existe de nombreuses conventions en matière d'UX design, c'est bien parce qu'elles ont prouvé leur efficacité jusqu'à présent. Lorsque l'on innove il faut donc être sur à 100% que ce que l'on va proposer sera mieux que les codes existants !

 

Il est nécessaire que toutes les pages d'un site soient accessibles en seulement 3 clics.

Cette affirmation sous-entend que tous les sites fonctionnent sur un même modèle et qu'il n'y aurait pas de différence entre par exemple un petit site vitrine et un grand site e-commerce, dont les fonctionnements n'ont strictement rien à voir... De plus de nombreuses études ont démontré qu'il n’y a pas de corrélation entre le nombre de clics et le % de succès d’une action sur un site web.

 

Il est nécessaire de placer tout le contenu au-dessus de la ligne de flottaison

La notion de ligne de flottaison est aujourd’hui relativement périmée. En effet, la multiplication des devices : Ecran d'ordinateurs / smartphone / tablettes ... rend la définition de cette ligne très variable ! De plus la encore tout dépend du type des sites dont on parle : entre le portail d'un site de presse et la boutique de luxe la navigation risque de ce concevoir de manière fort différente.