Le cahier des charges est un contrat d'engagement entre l'agence ou la personne en charge de la création d'un site web et le client. Une fois cet accord signé des deux parties cela devient un référentiel pour le développement. Tout ce qui n'est pas écrit sur le cahier des charges ne sera donc pas développé, sauf si on modifie ce contrat, ce qui aura surement des répercussions financières et temporelles. Les enjeux principaux d'un site web est de jongler entre l'acquisition et la conversion.

Analysons ensemble les étapes à suivre pour une création et/ou refonte de site web.

 

I- LES ETAPES PREALABLES A LA CREATION DE SITE WEB

Tout d'abord, il est primordial de discuter du type de site web souhaité. Est-ce un site d'e-commerce ? Un site vitrine ? Un site mobile first ? Chaque type de site web professionnel est structuré d'une manière différente et doit respecter certains codes universels afin d'être le plus intuitif possible. Le tunnel de conversion est différent selon le type du site. Par exemple, un e-commerce aura pour but d'amener à l'acte d'achat. Un site vitrine au contraire cherchera simplement à amener à un contact avec un prospect.

Vous connaissez peut-être déjà la méthode AIDA, qui indique le processus d'achat. Hé bien pour un site web c'est à peu près identique concernant le tunnel de conversion :

  • Identifier le besoin du consommateur

  • Argumenter sur les produits en vente

  • Réassurer l'utilisateur « satisfait ou remboursé », « made in France », « nous sommes 1er sur le marché », etc...

  • Convertir l'utilisateur par rapport à son désir et à vos objectifs de conversion.

Pour pouvoir convertir efficacement, vous vous doutez bien qu'il y a besoin de réfléchir au fondement même de votre site web afin de convenir au maximum aux utilisateurs. Voici le modèle VPTCS, c'est cadeau :

  • Visibilité : Capacité à être trouvé par un user. Dans ce cas, il faut que la rédaction de contenu soit adapté au SEO et ainsi pouvoir être dans les premiers résultats de recherche sur Google.

  • Perception : Facilité d'utilisation du site (UX design / ergonomie / navigation).

  • Technique : Un site fonctionnel, sans bug apparent et avec un temps de chargement court est souvent privilégié instinctivement par les utilisateurs.

  • Contenus : Travaillez l'inbound marketing afin d'attirer vos prospects par des contenus de qualité.

  • Services : Par vos réseaux sociaux, mail ou présence téléphonique, rendez-vous disponible pour vos utilisateurs afin de répondre aisément à leurs questions et garder une relation utilisateur après leur visite sur votre site internet.

Voici une liste qui vous informe de 226 indicateurs à ne pas oublier pour proposer un site web de qualité.

 

II- CONNAITRE SES PERSONAS ET S'ADAPTER A EUX

Une fois après avoir réfléchis sur votre intention par la création de votre site web, il est maintenant temps de penser à vos futurs clients. En vous basant sur une étude de marché, il vous est possible d'avoir une idée plus précise de vos personas et d’interpréter ce qu'ils recherchent. Récupérer un maximum d'informations facilement trouvables, tels que leur âge, sexe, localisation, mode de vie, etc et modélisez l'ensemble afin de hiérarchiser votre lead.

Peaufinez vos personas par leurs recherches sur Google. L'outil Majestic SEO vous donnera beaucoup d'indications sur la qualité des liens entrants, directement lié au trust flow de votre page. Ajouté à cela, il est important d'avoir une petite idée sur les recherches des internautes et leur volume mensuel sur chaque mot clés. Il y a plusieurs outils en ligne vous permettant d'avoir ces informations, tel qu'insight de Yooda par exemple. C'est à partir de ces données que vous serez en mesure d'optimiser votre contenu et d'agencer au mieux votre référencement naturel.

 

III- LES CONTRAINTES A METTRE AU POINT AVANT LA CREATION D'UN SITE WEB

Les contraintes appliquées aux cahiers des charges sont nombreuses.

Tout d'abord, il y a les contraintes clients. Parfois les envies du client ne sont pas faisable ou plutôt il y a besoin de temps pour les réaliser ou encore la stratégie pensée n'est pas idéale. Quoi qu'il en soit tout doit être mis à plat dès la rédaction du cahier des charges. D'ailleurs, une agence de communication se doit de vous prévenir lorsque vous vous avancez vers un terrain glissant.

Ensuite nous arrivons aux contraintes budgétaires et humaines. Chaque option supplémentaire a un coût supplémentaire. Un site avec 4 pages web ne demandera pas le même travail qu'un site e-commerce de 49 pages. De même qu'une création de site sans les contenus optimisé SEO sera moins long à réaliser et donc moins coûteux. Pour autant, vouloir s'occuper soit même de la rédaction SEO sans avoir de connaissance n'est pas la bonne idée non plus. A vous d'identifier vos compétences, votre budget maximum et vos objectifs. Il faut garder en mémoire qu'un site web n'est pas une dépense d'argent, c'est un investissement qui sera pour vous une source de revenu sur le long terme.

Les contraintes graphiques interviennent lors de la mise en page d'une charte graphique. Votre charte doit être porteuse de votre image de marque, ne doit en aucun cas changé en cours de route et doit surtout être préalablement pensée et réfléchie. Chaque couleur provoque une émotion. L'orange est le dynamisme, le vert se rapporte souvent à l'écologie et le bleu est la couleur de la confiance. Par les couleurs, vous serez capable de faire passer votre message et la personnalité de votre marque par votre choix de couleur.

A cela s'accompagne les contraintes du service informatique de la société, les contraintes SEO et celles de l'existant. Pour une refonte de site web, les contenus sont généralement déjà écrits mais ils sont à optimiser.

 

Studio Gazoline, Agence de Communication Montpellier